L'état des forces à la mi-saison

William Julien

Chroniqueur football pour le Plan de Match


Alors que toutes les formations de la NFL ont atteint le seuil de la mi-saison, il est temps de vous dévoiler mon top 10 de l'état des forces après une bonne demi-saison de football 🏈



1- Steelers de Pittsburgh (8-0)


Je n'ai pas le choix de placer la seule formation toujours invaincue du circuit en tête du classement. Tout va pour les Steelers. L'attaque produit et la défensive, menée par TJ Watt, joue du gros football. Le retour de Ben Roethlisberger en grande forme se reflète sur les performances offensives de l'équipe alors qu’il distribue bien le ballon. Cependant, les hommes de Mike Tomlin devront jouer des matchs de 60 minutes, car éventuellement cela pourrait bien leur jouer des tours.



2- Chiefs de Kansas City (8-1)


L'attaque la plus dévastatrice du circuit. Quand tu es mené par Patrick Mahomes au poste de quart, il est difficile de ne pas produire. Appuyé par Tyreek Hill, Sammy Watkins et Demarcus Robinson comme receveurs, par Travis Kelce comme ailier rapproché et par un tandem composé de Clyde Edwards-Helaire et Lev'eon Bell dans le champ-arrière, tout ce beau monde adhère parfaitement au système de coach Reid et de son coordonnateur offensif Eric Bieniemy. La défensive connaît sa part de succès et joue de façon assez constante, ce qui fait des Chiefs une équipe encore terrifiante cette année.



3- Saints de la Nouvelle-Orléans (6-2)


Ils étaient mes favoris pour remporter le Super Bowl en début de saison. J'ai trouvé leur début de saison timide, mais depuis un mois, l'équipe joue à un rythme plus élevé et est plus dynamique. Tout va bien chez les Saints, alors que Drew Brees a retrouvé son aplomb et qu’Alvin Kamara s'impose de belle façon. La défensive joue des gros matchs et réalise les gros jeux aux moments opportuns. Les unités spéciales vont aussi très bien. Le succès des Saints? La stabilité! Le même noyau de joueurs est là depuis des années et le tandem QB/HC travaille ensemble depuis belle lurette en Drew Brees et Sean Payton. C’est l'équipe la plus complète de la NFC.



4- Packers de Green Bay (6-2)


Ils sont les meneurs de l'Association nationale à la mi-saison. L'attaque est en feu, en particulier le duo Aaron Rodgers/Davante Adams qui, semaine après semaine, multiplie les grosses performances. Malgré tout, Aaron Rodgers réussit à bien distribuer le ballon à ses receveurs. Le retour au jeu d'Aaron Lazard saura stabiliser la position. Au niveau du jeu au sol, ça va bien alors que Jamaal Williams a bien remplacé Aaron Jones durant son absence. L'équilibre offensif est bien présent à Green Bay. Le seul point d'interrogation de la formation du Wisconsin est la boîte défensive, qui est très rapide et athlétique, mais très peu physique. La vulnérabilité de cette boîte a été mise de l'avant contre les équipes et les porteurs de ballon physique. Dalvin Cook ainsi que les Buccaneers se sont payés la traite. Cependant, rien à dire contre la tertiaire qui joue du football inspiré. Le demi de coin Jaire Alexander est dominant. Enfin, les hommes de Matt Lafleur sont pris au sérieux.


5- Bills de Buffalo (7-2)


Si au mois de septembre les Bills ne juraient que par les performances éblouissantes de Josh Allen, on peut maintenant dire que c'est une performance d'équipe. La défensive a retrouvé ses lettres de noblesse depuis un bon mois et demi et le jeu au sol est revenu dans l'équation. L'équilibre offensif donne des munitions au coordonnateur offensif Brian Daboll qui a pu ramener le play action et le jeu d'option dans son plan de match. Les Bills ont une belle attaque dynamique avec l'arrivée de Stefon Diggs. Même si Josh Allen doit améliorer ses qualités de passeur (je crois qu'il peut le faire), il demeure le genre de pivot que j'aime. Il a un bras canon, il est très mobile et a surtout un bon gabarit. Il a énormément amélioré sa prise de décision. Ce n'est pas négligeable pour ce style de quart-arrière. Le jeu au sol mené par Devin Singletary et Zack Moss est productif. Sans oublier Allen, bien sûr! Sean McDermott est un très bon instructeur-chef et je pense que les Bills doivent être pris au sérieux.



6- Seahawks de Seattle (6-2)


L'attaque des Seahawks n'a rien à se reprocher. Russell Wilson est en feu et la connexion qu'il a avec ses receveurs D.K Metcalf et Tyler Lockett est impressionnante. Mais la défensive de Seattle est vulnérable, particulièrement contre le jeu aérien et les quarts mobiles. Kyler Murray et Josh Allen se sont amusés contre la tertiaire de Seattle. Même Cam Newton avait connu son meilleur match de la saison à Seattle lors d'une rencontre disputée à la semaine 2, un dimanche soir. Même si Russell Wilson peut effectuer des miracles en attaque, les Seahawks devront trouver des solutions en défensive, car leur parcours éliminatoire pourrait être de courte durée.



7- Buccanneers de Tampa Bay (6-3)


Même si sur papier, l'attaque de Tampa Bay semble imbattable avec Tom Brady, Gronk, Mike Evans, Chris Godwin, Leonard Fournette et Antonio Brown, c'est loin d'être le cas. Celle-ci joue de façon inconstante. Même si Brady est comme le bon vin et qu'il connaît une saison exceptionnelle, il y a quelques performances qui me laissent sur mon appétit. Lors des trois défaites des Bucs, on pouvait voir un Tom Brady hésitant, imprécis et même mêlé. Il est toutefois encore très efficace pour un athlète de 43 ans. Seulement l'inconstance coûte cher à cette offensive. Parlons maintenant de la défensive, qui connaît elle aussi de l'inconstance. Bien que le duo de secondeurs composé de Lavonte David et Devin White est un des meilleurs de la ligue, le reste de la défensive a été un peu surévalué. Elle connaît son lot de difficultés. Attention! Je ne dis pas que la défensive est mauvaise, simplement qu'elle n'est pas aussi solide qu'on pourrait le croire.



8- Ravens de Baltimore (6-2)


Les Ravens connaissent une autre excellente saison. Bien dirigé par John Harbaugh, l'équipe est un modèle sur le plan de la stabilité. Cependant, l'attaque de l'équipe ne dépend pas de Lamar Jackson. Le joueur par excellence en 2019 ne connaît pas une saison aussi fulgurante que l'an dernier. Le pivot connaît des difficultés en tant que passeur, ce qui fait que le jeu aérien des Ravens est moins explosif. Le jeu au sol est toujours dominant et évidemment la défensive de Baltimore continue d'exceller année après année.



9- Titans du Tennessee (6-2)


Les hommes de Mike Vrabel ont combattu la Covid-19 où elle a frappé le vestiaire de plein fouet. Ils ont tout de même réussi à maintenir un rythme de jeu élevé. La connexion entre le quart Ryan Tannehill et le receveur AJ Brown est impressionnante. Que dire du porteur de ballon Derrick Henry qui connaît une autre bonne saison, même s’il est moins dominant qu'en 2019. La défensive devra se replacer, mais je pense que l'acquisition du polyvalent Desmond King aidera l'unité défensive qui peine à exercer de la pression sur les quarts adverses. Si cela se replace, les Titans seront en mesure d'effectuer un parcours éliminatoire tout aussi glorieux que l'an passé.



10- Cardinals de l'Arizona (5-3)


Je voyais les Cards comme une équipe en pleine ascension cette saison et je suis forcé d'admettre que c'est ce qui se passe présentement. Le jeune quart de deuxième année Kyler Murray est sensationnel en 2020 tant avec son bras qu'avec ses jambes. Disons que l'ajout de De'Andre Hopkins à son groupe de receveurs aide aux succès de l'attaque de l'Arizona. Malgré leur revers face aux Dolphins, je les place tout de même devant eux, en raison du succès de l'attaque et de leur fiche face à la section ouest de la Nationale comptant notamment une victoire contre Seattle. La défensive joue aussi assez bien. Je vois cette équipe faire les éliminatoires dès cette année.





19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Super Bowl LV : l'élève contre le maître !

William Julien Chroniqueur football pour le Plan De Match Dimanche soir, la NFL couronnera son champion du Super Bowl LV. C’est un véritable tour de force qu’a réussi le circuit Goodell de jouer l’ent

NFL: Place au carré d'as !

Par William Julien Chroniqueur pour le Plan De Match Après un deuxième weekend éliminatoire encore une fois très relevé, il est maintenant le temps de passer au carré d’as, alors que quatre formations

NFL : Aperçu des séries de division

Par William Julien Chroniqueur football pour le Plan De Match Après un premier weekend éliminatoire enlevant, il est maintenant le temps de passer aux matchs des séries de division, alors qu’il ne res

  • Instagram - Black Circle